2017

PROJET

 Le projet KILL XYL fut de trouver un remède contre la maladie causée par le pathogène Xylella fastidiosa. Cette maladie provoque actuellement la perte de milliers d’hectares de cultures européennes tel que l’olivier, vigne ou les agrumes, et actuellement il n’existe aucun remède.

  À l’université d’Aix-Marseille, nous avions pensé à développer une solution centrée sur de multiples aspects. Premièrement, nous voulions améliorer la détection de la maladie. Pour ce faire, nous avons utilisé une caméra NDVI qui nous aiderait à voir si la plante est en situation de stress hydrique ou non. Car si la plante est infectée par Xylella fastidiosa, elle souffre d’un stress hydrique qui arrête la photosynthèse et à terme provoque sa mort.

  Deuxièmement, nous voulions nous débarrasser de la bactérie pathogène. Les bactériophages sont des virus prédateurs des bactéries. Ils ont l’avantage d’être spécifiques à la souche et, dans certains cas, modifiables. Comme nous voulions un traitement respectueux de l’environnement et pour faciliter l’obtention des autorisations de mise sur le marché, nous avions décidé de créer des « Phage-Like Particles » (PLP), qui sont incapables de se propager. Nous avions donc créé un phage spécifique de X. fastidiosa, capable d’injecter des gènes codant pour des protéines toxiques dans les bactéries.

  La cause principale de la mortalité des plantes dans le cas d’une infection par X. fastidiosa est le stress hydrique induit par l’accumulation de biofilm produit par la bactérie dans les vaisseaux du xylème. Pour perturber le biofilm, nous avions réfléchi à deux approches différentes. La première était d’empêcher les bactéries de produire des polysaccharides extra-cellulaires. Nous y sommes parvenus en désactivant la communication bactérienne ( Quorum Sensing ) en utilisant un acide gras appelé: acide 2-cis-décénoïque. La deuxième approche consistait à détruire les exo-polysaccharides du biofilm en utilisant une enzyme obtenue à partir d’un bacteriophage pour détruire les polysaccharides.

Par conséquent, KILL XYL détecte simplement la maladie, perturbe le biofilm et tue Xylella fastidiosa.


MEMBRES

 

Myriam Azzarelli

 

Thibault Bongiovanni

 

Jérémy Cartalas

 

Hussein Daher

 

Lucile Dupré

 

Ema El Djoubi

 

Lisa Frugoli

 

Soraya El Hamdaoui

 

Erwan Eriau 

 

Camille Garcia

 

Emeline Goll

 

Guillaume Hernandez

 

Sophie Laporte

Robin Mera

 

Marie Salomon-Mallet

 

Julien Santoni

 

Flora Sciuto

 


ADVISORS

 

Tangui Messina

 

Martin Mestdagh

François Morlet

Valérie Prima


INSTRUCTORS

 

Christophe Bordi

 

Gauthier Dangla Pélissier

 

Marcel Giansily

 

Sandra Michel

Marlon Sidore


SECONDARY PRINCIPAL INVESTIGATOR

Laetitia Houot


PRIMARY PRINCIPAL INVESTIGATOR

James Sturgis